Estelle Mademoiselle's blog

Artworks and inspirations

Florent Chopin // Sweet cacophony // Douce cacophonie

 

Florent Chopin, Les petits pois sont roses, crédit photo galerie Nathalie Béreau

Florent Chopin, Les petits pois sont roses, crédit photo Galerie Nathalie Béreau

 

United-Kingdom flagDo you like recycling, objects that art diverted from their initial use, vintage trend? Perhaps do you even chill out on Sundays in your local secondhand shop? Well, today I suggest you (re)discover an artist that is working in the middle of one of Paris biggest flea-markets. Today’s Artist is Florent Chopin, he pastes, he peels off, he tears off, he varnishes. He grabs our everyday objects, twists them, gives them a second life, a poetic life. A sweet cacophony tainted with cinema, with kitsch, and with both nostalgia and humour. From the 50s to the 70s, Florent Chopin paintings are miniature flea-markets, full of hidden treasures that may not be seen at first glance, but surely put a smile on your face when you discover them.

 

French flagComme moi, vous aimez peut-être la récup, le détournement d’objets, le vintage, vous flânez même peut-être le dimanche dans les brocantes de quartier. Et bien aujourd’hui c’est un artiste installé au coeur du marché aux puces de Saint Ouen que je vous propose de (re)découvrir. Today’s Artist est Florent Chopin, il colle, décolle, déchire, arrache, vernit. Il récupère des objets du quotidien, les détourne, leur redonne une seconde vie, poétique. Une douce cacophonie empreinte de cinéma, de kitch, de nostalgie, et d’humour. Des années 50 aux années 70, les tableaux de Florent Chopin sont des brocantes en miniature, pleins de trésors cachés qu’on ne voit pas du premier coup d’oeil mais qui nous mettent à coup sûr un sourire sur le visage lorsque vous les débusquez.

Florent Chopin, Que la fête commence!, 2013, crédit photo Galerie Arnaud Bard

Florent Chopin, Que la fête commence!, 2013, crédit photo Galerie Arnaud Bard

Florent Chopin, Ce que nous allons, 2006, crédit photo Gallerie Mirabilia

Florent Chopin, Ce que nous allons, 2006, crédit photo Galerie Mirabilia

Florent Chopin, Lignes de foudre, 2010, crédit photo Gallerie Mirabilia

Florent Chopin, Lignes de foudre, 2010, crédit photo Galerie Mirabilia

Florent Chopin, S.T., 2006, crédit photo Gallerie Mirabilia

Florent Chopin, S.T., 2006, crédit photo Galerie Mirabilia

Florent Chupin, Reculent à l'infini, crédit photo Gallerie Mirabilia

Florent Chupin, Reculent à l’infini, crédit photo Galerie Mirabilia

Florent Chopin, studio

Florent Chopin, studio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le avril 17, 2014 par dans Artists/Artistes, Mixed Media, et est taguée , , , , , , , .

Don't forget to visit the shop at www.estellemademoiselle.com

Follow Estelle Mademoiselle on Facebook

Follow Estelle Mademoiselle on Twitter

%d blogueurs aiment cette page :